ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 2/1 - 1989  - pp.35-43  - doi:10.1007/BF03013827
TITRE
La douleur iatrogène d’origine chirurgicale

RÉSUMÉ

Dans le cadre de la Consultation Ambulatoire Multidisciplinaire de la Douleur à l’Hôpital Cantonal Universitaire de Genève, 27% des patients présentent des douleurs d’origine iatrogène, provoquées par la chirurgie. Afin de trouver le ou les facteurs spécifiques responsables de l’apparition de ce syndrome, cette étude rétrospective compare ce groupe de patients avec un collectif de patients chirurgicaux noniatrogènes, mais présentant aussi des douleurs chroniques depuis au moins 6 mois. L’élément le plus spécifique lié au phénomène de «iatrogénisation» est sans doute que plus de 90% de ces douleurs iatrogènes sont neurogènes ou de désafférentation, donc par lésions nerveuses. Les autres facteurs statistiquement significatifs sont la prédominance féminine (p<0,03) dans le groupe «iatrogène»; les spécialités chirurgicales les plus exposées sont la neurochirurgie (p<0,03) et la chirurgie orthopédique et traurnatologique; le niveau du chirurgien ne semble pas jouer de rôle puisque les deux tiers sont les plus expérimentés (p<0,007)!



ABSTRACT

In the multi-disciplinary consultation concerning pain, in University Hospital of Geneva, 27% of the patients described pain following surgery. In order to find the factor(s) responsible for this iatrogenic pain syndrome, we compared this group of patients to that of another group who were operated and described chronic pain problems during at least 6 months. It is likely that 90% of iatrogenic pain is neurogenic or due to deafferentation. The other factors statistically significant were that women presented the largest population (p<0,03) in the iatrogenic group; neurosurgery and orthopedic surgery were the most frequent type of surgery (p<0,03) responsible for these results; and the two third of surgeons were the most experienced (p<0,007).



AUTEUR(S)
B. DEMIERRE, F. BONGIOANNI, J. BERNEY

Reçu le 20 février 1989.    Accepté le 3 avril 1989.

KEYWORDS
Iatrogenic disease, chronic pain, intractable pain, deafferentation pain, nociceptive pain

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (805 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier