ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/4 - 1991  - pp.127-133  - doi:10.1007/BF03004179
TITRE
L’école du dos chez le lombalgique chronique Revue critique de la littérature

RÉSUMÉ

Suite à l’importance croissante sur le plan social et économique de patients souffrant de lombalgies, une nouvelle approche appelée «Ecole du Dos» s’est développée dans les années 1970 en Suède puis progressivement aux U.S.A. et au Canada. L’enseignement des notions de base d’anatomie et de physiologie du rachis ainsi que la responsabilité du patient face à son handicap constituent les dénominateurs communs de ces écoles du dos. Leurs approches dans la gestion de la douleur divergent avec un programme suédois orienté sur des concepts biomécaniques, une école californienne privilégiant un processus de type opérant par son parcours d’obstacles et les C.B.E.U. offrant une approche plus globale. Chez les lombalgiques chroniques, la majorité des études contrôlées, malgré leurs difficultés méthodologiques, soulignent les effets thérapeutiques positifs plus dans le changement d’autonomie du patient que sur l’élément douloureux subjectif. La satisfaction au travail, le degré de motivation et les capacités cognitives et intellectuelles des sujets sont les facteurs prédictifs les plus importants de bonne évalution.



ABSTRACT

As a result of the growing of people afflicted with low back pain, the low Back School was developed in Sweden at the beginning of the seventies and progressively in the United States and Canada. Teaching material concerning the anatomy and physiology of the spine and increasing «self care» behaviors constitutes the common denominator of these back schools. The approach on how to cope with pain diverges, with a Swedish programme teaches ergonomic principles, a Californian School applying a manager type of behavior therapy with its obstacle course and the C.B.E.U. giving more importance to a global approach. The majority of these controlled studies carried out in the chronic low back pain, in spite of methodological difficulties, have stressed the positive therapeutic effects more with regard to changes in the autonomy of the patient rather than the subjective feeling of pain. The work satisfaction, the degree of motivation and the cognitive and intellectual abilities are the best predictor of the outcome of treatment.



AUTEUR(S)
E. MASQUELIER

KEYWORDS
Low back pain, back school, rehabilitation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (854 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier