ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 5/2 - 1992  - pp.43-47  - doi:10.1007/BF03016177
TITRE
L’application périneurale d’opiacés dans le traitement de la douleur aiguë ou chronique: le point de la situation

RÉSUMÉ

Des études in vitro et in vivo chez les animaux ont démontré la présence de récepteurs stéréospécifiques d’oplacés situés sur la face intérieure de l’axone des nerfs afférents primaires. Ces récepteurs sont soumis à un flux axonal dépendant d’énergie. Une altération du potentiel d’action des fibres afférentes primaires après application systémique d’un opcide, réversible par la naloxone, a uniquement été démontrée sur des modèles utilisant des nerfs dénudés ou coupés. L’application périneurale d’opioides sur des nerfs intacts entrainait aucune altération du potentiel d’action des fibres afférentes primaires.

Tandis que plusieurs’etudes cliniques prétendent avoir obtenu une bonne antalgie postopératoire et lors de douleurs chroniques, d’autres étaient incapables de détecter une supériorité des opioides, appliqués en périneurale, comparé à une application systémique. Il semble que l’administration périneurela de morphine est un moyen compléentaire dans le traitement de la douleur chronique. II reste encore à prouver par d’autres études si la buprénorphine en application périneurale s’avère être un produit efficace dans le traitement de la douleur aiguë.



ABSTRACT

This article discusses the controversy regarding the clinical utility of perineural application of opioids for postoperative and chronic pain management.

In vitro and in vivo studies have shown in animals the presence of stereospecific opioid receptors in primary afferents. It also has been shown that these receptors are transported peripherally by an energy dependent neuroaxonal flow and that peripherial substance P release was avoided by local opioid application.

Systemic application of opioids only altered the compound action potentials of desheated nerves, while the local application of opioids on intact nerves did not show a change. A “local anesthetic like” action on primary afferents of opioids has been described by several authors.

While several clinical studies and reports have shown good analgesia in acute and especially in chronic pain, others fail to demonstrate a postoperative pain reliefe after a perineural injection of opioids. Nevertheless it might be possible that the perieural application of buprenorphine is beneficial for the treatment of postoperative pain.



AUTEUR(S)
H. RACZ

Reçu le 10 juin 1992.    Accepté le 8 juillet 1992.

KEYWORDS
Perineural opioids, substance P, acute pain therapy, chronic pain therapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (560 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier