ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/4 - 1993  - pp.113-118  - doi:10.1007/BF03022815
TITRE
Analgésie autocontrôlée en pédiatrie

RÉSUMÉ

L’analgésie autocontrôlée par voie intraveineuse (PCA) est une technique efficace pour soulager la plupart des douleurs aigués de l’enfant et de l’adolescent. Ce n’est cependant pas une technique simple à appliquer ni une panacée: elle requiert la formation permanente de toute l’équipe soignante, la sélection et l’écolage du patient et de son entourage, une évaluation régulière de son efficacité et de ses effets secondaires. La plupart des équipes pédiatriques préfèrent ajouter une infusion continue de morphine pendant les 24 à 36 premières heures d’utilisation de la PCA: cela diminue le taux d’échecs et d’insatisfaction sans augmentation importante de la morbidité. Les complications de la PCA sont dues soit à la technique elle-même soit aux effets secondaires des morphiniques: leur incidence peut être diminuée par une démarche de type contrôle de qualité et par une politique d’épargne des morphiniques.



ABSTRACT

Intravenous patient-controlled analgesia (PCA) is an effective technique to relieve most forms of acute pain in children and adolescents. However, it is not easy to apply, nor is it a panacea: its safe and successful application requires continuous education of the medical and paramedical staff, careful selection and information of the child and his parents, documentation and assessment of efficacy and side-effects… Most paediatric teams nowadays prefer to add a background infusion of morphine during the first 24 to 36 hours of use of the PCA: this reduces the incidence of failures and dissatisfaction without significantly increasing morbidity. The complications of PCA are either specific to the technique or inherent to any opioid therapy: the former can be reduced by permanent control of quality and the latter by using a morphine-sparing policy.



AUTEUR(S)
F. VEYCKEMANS

Reçu le 6 septembre 1993.    Accepté le 24 septembre 1993.

KEYWORDS
Analgesia, patient-controlled, pain, postoperative, anaesthesia, paediatric

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (580 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier