ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 10/2 - 1997  - pp.83-87  - doi:10.1007/BF03003164
TITRE
Tramadol

RÉSUMÉ

Lors d’une étude randomisée effectuée en double aveugle, 35 patientes de classe ASA I et II reçoivent une dose de charge de 150 mg de tramadol par voie intraveineuse, suivie dans le premier groupe d’une infusion de tramadol à 15 mg/heure ou dans le deuxième groupe d’une perfusion de solution saline. Les malades des deux groupes reçoivent 100 mg à la demande pour le traitement de la douleur post-opératoire. Les patientes du groupe I nécessitent 60% de moins de tramadol à la demande (p<0,01) et bénéficient d’une meilleure analgésie post-opératoire que celles du group II. La consommation globale de tramadol est cependant de 30% plus élevée dans le 1er groupe (p<0,05), ce qui est associé à une incidence croissante d’effets secondaires mineurs. Dans les deux groupes, les pics de taux sériques sont enregistrés à la quinzième et soixantième minute et les concentrations diminuent progressivement après le deuxième pic (p<0.001). 6% des patientes du premier groupe et 20% de celles du deuxième sont réfractaires au traitement. Nous affirmons qu’un traitement par infusion continue de tramadol associé à des injections à la demande est la voie thérapeutique de la douleur post-opératoire la plus sûre et la moilleure.



ABSTRACT

Thirty-five ASA Grade I-II females received tramadol 150 mg intravenously followed randomly and doubleblind by an infusion of either tramadol 15 mg h−1 (Group I) or saline (Group II) and tramadol 100 mg bolus on demand for infusion in addition to on-demand i.v. tramadol treatment of post-operative pain. Patients in Group I required 60% less tramadol on demand (P<0.01) and had better pain relief after operation (P<0.05) than those in the group given saline. Total tramadol consumption, however, was about 30% higher in Group I (P<0.05) and was associated with an increased incidence of minor side-effects. In both groups median serum tramadol concentrations peaked at 15 and 60 min and decreased after the second peak steadily (P<0.001). Tramadol failed to relieve pain within 2 h after the beginning of treatment in 6% (Group I) and 20% (Group II) of the patients. It is suggested that use of an i.v. maintenance tramadol boluses is a safe and recommended mode of post-operative intra-venous pain therapy.



AUTEUR(S)
J. CHRUBASIK

Reçu le 12 septembre 1996.    Accepté le 20 octobre 1996.

KEYWORDS
Analgesia, post-operative, analgesic, tramadol, analgesic technique, infusion

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,5 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier