ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/3 - 1999  - pp.175-194  - doi:10.1007/BF03008484
TITRE
Les récepteurs des acides aminés excitateurs: Aspects pharmacologiques et perspectives dans le traitement de la douleur

RÉSUMÉ

L’acide glutamique représente le neuromédiateur excitateur principal dans le système nerveux central chez les mammifères. L’acide glutamique se fixe à des récepteurs spécifiques dans la membrane post-synaptique, lesquels son rassemblés au sein de plusieurs grandes familles. Les plus importantes de celles-ci sont des canaux cationiques qui sont activés lorsque l’acide glutamique se lie au récepteur. II existe trois grandes familles de récepteur à l’acide glutamique — les récepteurs de type NMDA, les récepteurs de type AMPA/kaïnate et les récepteurs de type métabotropique, ces derniers n’étant pas des récepteurs associés à des canaux ioniques. Un faisceau d’arguments important implique des récepteurs de type NMDA dans le phénomène de wind-up, une hypersensibilité des relais nociceptifs dans la moelle due à une stimulation sensorielle prolongée. S’appuyant sur cette argumentation, plusieurs travaux, aussi bien chez l’homme que chez l’animal, ont cherché à mettre en évidence des effets analgésiques des antagonistes des récepteurs de type NMDA dans des situations de douleur chronique. L’efficacité d’un tel traitement semble maintenant acquise, et le développement de nouveaux analgésiques agissant au niveau du récepteur de type NMDA se profile à l’horizon. Une autre approche prometteuse pouvant conduire à des produits analgésiques originaux emprunterait la voie des récepteurs de type kaïnate. Ceux-ci sont localisés sur les terminaisons des fibres afférentes primaires nociceptives, où ils réguleraient la libération de neuromédiateurs. Actuellement, nous ne possédons pas de molécules agissant spécifiquement sur ces sites, mais les prochaines années verront sans doute une évaluation approfondie de cette piste. Enfin, il a été clairement démontré que des produits agissant sur des récepteurs de type métabotropique peuvent moduler la transmission nociceptive à la fois au niveau de la moelle et dans des centres supraspinaux.



ABSTRACT

Glutamic acid represents the principal excitatory neurotransmitter in the mammalian central nervous system. This amino acid binds to specific receptors in the postsynaptic membrane, of which several subtypes exist. These receptor subtypes are classified into different families, of which the most important correspond to ligand-gated cation channels activated by the binding of excitatory amino acids. There are three large families of excitatory amino acid receptor — NMDA receptors. AMPA/kainate receptors and metabotropic receptors (the latter are not ion channels). Much evidence has been obtained for an involvement of NMDA receptors in the phenomenon of «wind-up», a process of supersensitivity of certain nociceptive relay pathways in the spinal cord following a prolonged sensory activation. This has led to a number of experiments in man as well as in laboratory animals, investigating the effects of NMDA receptor antagonists in models of chronic pain. The efficacy of such treatments appears encouraging, which has stimulated the development of novel safe NMDA receptor antagonists as analgesics. Another promising approach concerns kainate type receptors in the spinal cord. These are localised on the terminals of primary afferent fibres, where they regulate neurotransmitter release. At the moment, there are no selective compounds acting on these receptors, but this will no doubt be resolved in the years to come, allowing this approach to novel analgesics to be evaluated in detail. Finally, it has been established unequivocally that metabotropic receptors modulate nociceptive neurotransmission both in the spinal cord and in the brain.



AUTEUR(S)
A. DOBLE

KEYWORDS
NMDA, kainate, analgesia, pain, excitatory amino acid, glutamate

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (2,37 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier