ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 13/4 - 2000  - pp.189-199  - doi:10.1007/BF03013842
TITRE
L’algodystrophie: Une affection psychosomatique exemplaire

RÉSUMÉ

L’algodystrophie, affection relativement fréquente et souvent invalidante, réaction neurovasculaire aberrante et localisée, interroge au-delà d’un questionnement partisan sur l’origine psychique ou somatique, les fondements d’une maladie psychosomatique. Notre recherche portant sur 95 patients a privilégié l’abord de la personne sous l’angle psychanalytique. Ce point de vue, relativise la technique consistant à identifier les patients d’après une batterie de tests, une séméiologie psychiatrique et caractérielle, et envisage l’étiologie psychique inconsciente de la pathologie. L’algodystrophie est une maladie originale ancrée à un défaut de la structure inconsciente; elle ne relève ni de la névrose, ni de la psychose et ne présente que rarement les caractéristiques décrites comme typiques de l’agencement inconscient des affections psychosomatiques. Par certains de ses aspects, elle s’apparente à ces entités et peut s’associer à une pathologie mentale préexistante, névrose ou psychose, ou à d’autres affections à connotations psychosomatiques. L’étude, avant tout clinique, considère les conditions mettant en jeu la réaction psychosomatique d’un être, dans une perspective inspirée parF. Dolto etJ. Lacan. La théorie n’est qu’ébauchée, les perspectives de recherche sur la non univocité des déclenchements d’une maladie psychosomatique et sur les relations avec les manifestations psychotiques et névrotiques posées. Les conclusions restent ouvertes aux interrogations et aux critiques.



ABSTRACT

Reflex Sympathetic Dystrophy (RSD), a relatively ailment wich can often be incapacitating, is a localised deviant neurovascular reaction, wich calls into question the causes of psychomatic disease over and beyond biased questions about its psychological or somatic origin. Our review of 95 patient records first favoured a psychoanalytical approach concerning the person. This angle relativizes methods whereby patients are identified by a series of tests, according to a psychiatric and emotional semeiology, to consider the unconscious psychic etiology of the pathology. RSD is an odd disease linked to a defect of the unconscious structure; it is not a type of neurosis or psychosis and only seldom dœs it present caracteristics described as typical of the unconscious layout of psychosomatic disorders. In some respects, it is related to these entities and can be combined with a prior mental illness, neurosis or psychosis, or with other affections of a psychosomatic nature. This mostly clinical study describes the conditions which initiate the psychosomatic reaction of a person, in a perspective inspired byF. Dolto andJ. Lacan. This is only a tentative theoretical approach, formulating prospects for research on the non univocal factors triggering a psychomatic disease and its connections with psychotic and neurotic manifestations. Our conclusions are open to question and criticism.



AUTEUR(S)
Ch. GRASSER

KEYWORDS
Reflex Sympathetic Dystrophy (RSD), psychosomatic, unconscious representation of the body, limitations, defective structure

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,24 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier