ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 16/2 - 2003  - pp.99-104  - doi:10.1007/BF03007110
TITRE
Sommeil et hormones sexuelles

RÉSUMÉ

De la puberté à la ménopause, les femmes sont soumises à d’importantes fluctuations hormonales. Les femmes rapportent en général plus de plaintes de fatigue et plus de difficultés reliées au sommeil que les hommes et elles consomment également plus de somnifères. Il est probable que la ménopause, le cycle menstruel, l’utilisation de contraceptifs hormonaux et l’hormonothérapie seraient des facteurs influençant la qualité du sommeil chez les femmes. Les études chez l’animal et l’être humain montrent que l’administration de progestérone et d’estrogène influence la qualité et l’architecture du sommeil. Les effets du cycle menstruel sur le sommeil demeure encore une question en litige dans la littérature alors que vraiment peu d’études se sont intéressées jusqu’ à maintenant aux effets des contraceptifs hormonaux sur la qualité du sommeil. Les difficultés à dormir et la fatigue s’avèrent des plaintes importantes chez les femmes ménopausées. Il semble que les bouffées de chaleur jouent un rôle important dans la détérioration de la qualité du sommeil chez les femmes ménopausées. Il existe encore très peu d’études portant sur les effets de l’hormonothérapie sur les paramètres polysomnographiques du sommeil. La plupart des ces études ont rapporté de faibles améliorations sur différents paramètres de sommeil. Une meilleure compréhension des mécanismes qui sous-tendent les modulations hormonales du cycle éveil-sommeil, nous permettra de mieux développer des mesures préventives et thérapeutiques adaptées au sommeil des femmes à travers toutes les étapes de leur vie reproductive.



ABSTRACT

From puberty to menopause, women are submitted to important hormonal fluctuations. Compared to men, women report poorer sleep quality and more frequent use of sedative-hypnotic drugs. Menopause, menstrual cycle, use of hormonal contraceptives or hormonal replacement therapy are factors that may influence sleep quality in women. Animal and human studies show that progesterone or estrogens administration influences sleep architecture. The effects of the menstrual cycle on sleep is still a matter of debate in the literature and only a few studies have evaluated the effects of hormonal contraceptives on sleep. Sleep problems and fatigue are important complaints in menopausal women. Night sweats and hot flashes seem to play a significant role in the deterioration of sleep quality in menopausal women. There are still very few studies on the effects of hormone replacement therapy on polysomnographic sleep. Most studies have indicated only small improvements in polysomnographic sleep on a number of different parameters. The design of effective preventive and therapeutic strategies for women throughout their reproductive life depends greatly on our understanding of the mechanisms underlying hormonal modulation of the sleep-wake cycle.



AUTEUR(S)
J. CARRIER

MOTS-CLÉS
Sommeil, cycle menstruel, ménopause, hormonothérapie de remplacement, différences sexuelles, contraceptifs hormonaux

KEYWORDS
Sleep, menstrual cycle, menopause, hormonal replacement therapy, gender differences, hormonal contraceptives

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (833 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier