ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 18/1 - 2005  - pp.13-17  - doi:10.1007/BF03014560
TITRE
Essai contrôle en double insu contre placebo de l’efficacité antalgique de la lidocaïne injectable à 2% en perfusion sous-cutanée lente dans le soulagement des lomboradiculalgies

RÉSUMÉ

Mettre en évidence l’efficacité antalgique de mésoperfusion à 2% versus placebo sur des dermalgies et en regard des zones douloureuses sur des patients lomboradiculalgiques.

Recrutement de douze patients consultant le Centre Anti-Douleur de Montpellier et souffrant de lomboradiculalgies chroniques.

Répartition en deux groupes: six patients recevant un placebo et six autres recevant de la Lidocaïne à 2%, administrés en doubleaveugle.

Déroulement en 5 séances de 30 minutes à une semaine d’intervalle.

L’analyse statistique des résultats ne montre pas de différence significative entre le groupe «placebo» et le groupe «Lidocaïne». Dans ces deux groupes, on note une diminution significative des douleurs les plus intenses avec, par ailleurs, un soulagement évalué à 20 (sur une échelle de 0 à 100) et une satisfaction globale du traitement cotée à 45% sur la moyenne des deux groupes. Il faut noter que tous ces paients avaient une absence totale de soulagement avec les multiples techniques antalgiques déjà proposées.

Il existe un bénéfice évident de la réflexothérapie tant au travers de son action propre que de son action potentialisatrice de l’effet placebo. Cette thérapeutique optimisée par la pédagogie des entretiens proposés par les infirmières du Centre Anti-Douleur de Montpellier, peut donc trouver sa place dans la prise en charge multifactorielle du lombalgique chronique.



ABSTRACT

A control double-blind comparison versus placebo of the 2% Lidocaïne analgesic efficiency used in slow subcutaneous drips for the lumboradiculalgic patients pain relief. At the Montpellier pain center, twelve patients suffering of chronic lumboradilcugia (from more than 3 months), with surgery or not, have been selected. They didn’t have any pain relief using analgesic treatments. They were separated in two groups, six receiving a placebo (physiological saline solution) and six receiving 2% Lidocaïne. The four 3 ml local injections were realized through slow subcutaneous drips in localized pain areas.

Results does not show any significant difference between both groups. There’s no reduction of painful intensity but, paradoxically, the pain relief is evaluated at 20 on a 0–100 scale. The average patient’s treatment global appreciation is quoted at 45%. This study shows an abvious effect of reflexotherapy via its own action and/or its capacity to increase the placebo effect. Thus, this therapy can be involved in the chronic lumbago multifactorial treatment.



AUTEUR(S)
P. GINIES, E. CLÉMENT-MORIVAL

MOTS-CLÉS
Lidocaïne, mésothérapie

KEYWORDS
Low back pain, lidocain, mesotherapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (652 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier