ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 18/1 - 2005  - pp.19-25  - doi:10.1007/BF03014561
TITRE
Une nouvelle technique contrôlée de musicothérapie dans la prise en charge des douleurs viscérales aiguës et chroniques

RÉSUMÉ

La douleur est une indication reconnue de la musicothérapie. De nombreuses études ont démontré son intérêt dans le traitement des douleurs aiguës ou chroniques. Les séances d’écoute musicale personnalisées modifient directement la sensation douloureuse en agissant par une contre-stimulation des fibres afférentes, un détournement de l’attention, une modification de l’humeur et par une décontraction musculaire. D’autres études montrent des corrélations entre le rythme musical et la fréquence cardio-respiratoire, et la pression artérielle.

La séquence musicale dure environ 20 à 45 minutes. Elle assemble plusieurs morceaux de quelques minutes chacun, fondus et enchaînés qui amènent progressivement le patient à la détente. L’effet agit par une réduction du rythme musical, de la formation orchestrale, des fréquences et du volume (phase descendante du «U»). Après une phase de détente maximum (partie basse du «U»), est enchaînée une phase re-dynamisante (branche ascendante du «U»). Des œuvres de musique instrumentale sont sélectionnées concernant un nombre varié de styles adapté à la demande du patient. Les montages musicaux sont diffusés individuellement au casque en position allongée. La relation tripolaire «soignant—musique—patient» est un outil majeur pour déclencher des émotions et permettre la verbalisation de la souffrance.

La musicothérapie est un traitement adjuvant efficace dans la prise en charge de la douleur. Cette technique non pharmacologique, modifie le vécu douloureux et ses conséquences sensorielles, cognitives, affectives, comportementales, limitant la consommation médicamenteuse.



ABSTRACT

Pain is a recognized indication of musicotherapy. Numerous studies have proved its interest in the treatment of acute or chronic pains. Sessions of personalized muscial listening directly modified the painful sensation, acting through a counter-stimulation of the afferent fibers, a diversion of the attention, a change of mood and a muscular relaxation. Other studies show correlations between muscial rhythm and the cardio respiratory frequency, and blood pressure.

Musical sessions last about 20 to 40 minutes. They comprise several pieces of music, each of them lasting a few minutes, blended and linked together which slowly bring the patient to relaxation. The effect acts through a reduction of musical rhythm, orchestra formation, frequency and volume (descending phase). After a phase of maximum relaxation (lower part of the «U»), follows a re-dynamizing phase (ascending branch of the «U»). Works of instrumental music are selected concerning a various number of styles adapted the patient’s request. Musical montages are diffused in a headset in the supine position. The three-polar relation nurse —music-patient is a major tool to release emotions and allow the verbalization of pain.

Musicotherapy is a adjuvant and efficient treatment in the taking of charge of pain. This nonpharmacologic technique modifies the painful experience and its sensorial, cognitive, affective and behavioural consequences, limiting the medicinal consumption.



AUTEUR(S)
S. GUÉTIN, P. GINIES, J.-P. BLAYAC, J.-J. ELEDJAM

MOTS-CLÉS
Musicothérapie, douleur, anxiété, dépression, traitement non médicamenteux

KEYWORDS
Musicotherapy, music, pain, anxiety, depression, nonpharmacologic treatment

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (754 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier