ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 21/1 - 2008  - pp.15-19  - doi:10.1007/s11724-008-0081-8
TITRE
Histoire de l’analgésie hypnotique

TITLE
A history of hypnotic analgesia

RÉSUMÉ

Après une présentation brève des apports de Mesmer et de Puységur à l’approche rationnelle de la transe, nous présentons les premières utilisations de l’hypnose (alors appelée magnétisme) dans des contextes chirurgicaux. Sont ainsi présentés les travaux de J. Cloquet, J.-V. Oudet, J. Elliotson, J. Esdaile. Les résultats de ces premières expériences sont très nets : les suggestions hypnotiques permettent d’inhiber complètement les sensations douloureuses. Après un rappel des travaux concernant la mise au point de l’anesthésie chimique, nous conclurons cet article en analysant les raisons qui ont fait que l’une et l’autre de ces méthodes ont été, à l’époque, assez peu investies par les chirurgiens : 1) valorisation religieuse et thérapeutique de la douleur ; 2) refus des produits pouvant en modifier l’intensité ; 3) valorisation corporative de certaines qualités : habileté, rapidité, courage, fermeté, etc.



ABSTRACT

After a brief review of Mesmer’s and Puysegur’s contributions to a rational approach to “trance”, we will present the first uses of hypnosis (called magnetism at this time) in the field of surgery. We will introduce the scientific work of J. Cloquet, J.-V. Oudet, J. Elliotson and J. Esdaile. The results of these first sets of experiences are conclusive: hypnotic suggestions produce the complete inhibition of painful sensations. After a review of the scientific work that led to the fine-tuning of chemical anaesthesia, we conclude by pointing out the main reasons surgeons of that era were not more interested in either hypnotic analgesia or chemical anaesthesia. Reasons include the value religion and therapists placed on pain; the refusal to use drugs capable of reducing the intensity of pain; the corporative valorization of qualities such as skillfulness, speed, courage, steadfastness, and so on.



AUTEUR(S)
D. MICHAUX

MOTS-CLÉS
Hypnose, Magnétisme, Histoire de l’anesthésie, Histoire de l’analgésie

KEYWORDS
Hypnosis, Magnetism, History of anaesthesia, History of analgesia

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (102 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier