ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 22/4 - 2009  - pp.242-247  - doi:10.1007/s11724-009-0145-4
TITRE
Modulation des systèmes opioïdes par des neuropeptides endogènes (CCK, NPFF, opioïde)

TITLE
Modulation of opioid systems by endogenous neuropeptides

RÉSUMÉ

Les opioïdes sont impliqués dans le contrôle physiologique de nombreuses fonctions du système nerveux central en particulier la nociception. Quelques neuro-peptides endogènes se caractérisent, de par leurs propriétés pharmacologiques, comme des « anti-opioïdes » et participent à un système homéostatique réduisant les effets des opiacés. Le neuropeptide FF (NPFF) et la cholécystokinine (CCK) possèdent ces caractéristiques ainsi que, paradoxalement, certains opioïdes comme la nociceptine et la dynorphine. Cette activité modulatrice explique facilement le développement de la tolérance aux morphiniques comme une compensation endogène à la surstimulation des récepteurs opioïdes. Il existe en fait deux mécanismes généraux pour rendre compte de la capacité de certains neurotransmetteurs à moduler les fonctions physiologiques gouvernées par les récepteurs opioïdes: un contrôle des circuits neuronaux en aval des récepteurs opioïdes comme c’est le cas pour certains peptides opioïdes ou bien un contrôle inhibiteur des récepteurs opioïdes via des interactions moléculaires plus spécifiques sur le même neurone, comme céest le cas pour le NPFF et la CCK. La connaissance précise de ces mécanismes de régulation pourrait permettre de moduler finement la douleur et l’analgésie morphinique autant que l’addiction aux opiacés.



ABSTRACT

Opioids are involved in controlling many physiological functions of the central nervous system, particularly nociception. Some endogenous neuropeptides possess “anti-opioid” properties and participate in a homeostatic system reducing the pharmacological effects of opiates. Neuropeptide FF (NPFF) and cholecystokinin (CCK) exhibit such properties and similarly, opioids such as dynorphin and nociceptin could be also anti-opioid. There are two general mechanisms to account for the ability of certain neurotransmitters to modulate physiological functions governed by the opioid receptors: 1) the control of neuronal circuits downstream of opioid receptors, as is the case for some opioid peptides, and 2) the inhibitory control of opioid receptors via specific molecular interactions on the same neuron, as is the case for NPFF and CCK. Accurate knowledge of these regulatory mechanisms could be useful to finely modulate pain and morphine analgesia.



AUTEUR(S)
C. MOLLEREAU, J.-M. ZAJAC

Reçu le 21 juillet 2009.    Accepté le 22 juillet 2009.

MOTS-CLÉS
Neuropeptide, Opioïde, Modulation

KEYWORDS
Neuropeptide, Opioid, Modulation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (210 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier