ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 23/1 - 2010  - pp.8-13  - doi:10.1007/s11724-010-0176-x
TITRE
Utilisation de la kétamine pour la douleur provoquée chez l’enfant

TITLE
Ketamine for paediatric procedure-related pain

RÉSUMÉ

Les premières recommandations françaises de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) de bonne pratique pour la réalisation de soins et d’actes douloureux chez l’enfant ont été finalisées en 2009; il n’existait pas jusqu’alors en France, de recommandations permettant de faire bénéficier les enfants d’une sédation-analgésie plus puissante que le mélange équimoléculaire oxygène-protoxyde d’azote (MEOPA), dont l’efficacité est inconstante. Pour effectuer dans de bonnes conditions un geste douloureux, la kétamine à faible dose (titration de bolus intraveineux [i.v.] de 0,5 mg/kg sans dépasser 2 mg/kg) apparaît comme étant le seul médicament potentiellement utilisable par un médecin formé, sans la présence d’un médecin anesthésiste. Avec ces posologies, sans association médicamenteuse, le niveau de sécurité optimal dépend largement de la qualité de l’environnement hospitalier. La voie intramusculaire (i.m.) (< 4 mg/kg) est une alternative (si la voie intraveineuse n’est pas facilement disponible), mais le délai de récupération est retardé.



ABSTRACT

For painful procedures, there was not any recommendations in France to date allowing children to benefit from more powerful sedation-analgesia than nitrous oxide-oxygen mixture, whose efficacy is inconsistent. In order to perform a painful procedure under good conditions, low-dose ketamine (0.5 mg/kg IV. bolus titration, not exceeding 2 mg/kg) appears to be the only medication that can be used by a trained physician, without requiring the presence of an anesthesiologist). With these posologies, with no drug combinations the optimum safety level is largely governed by the quality of the hospital environment. The intramuscular route (< 4 mg/kg) is an alternative (if the IV route is not readily available), but the recovery time is delayed.



AUTEUR(S)
D. ANNEQUIN

Reçu le 11 janvier 2010.    Accepté le 11 janvier 2010.

MOTS-CLÉS
Kétamine, Douleur provoquée par les soins, Enfant, Sécurité, Recommandation

KEYWORDS
Ketamine, Procedure-related pain, Child, Safety, Guideline

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,50 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier