ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 24/1 - 2011  - pp.28-37  - doi:10.1007/s11724-011-0233-4
TITRE
Intégrer l’hypnose en psychothérapie de la douleur

TITLE
Including hypnosis among psychotherapies for chronic pain

RÉSUMÉ

En intégrant, avec la coopération du patient, l’hypnose relayée par l’auto-hypnose au sein des thérapies de la douleur chronique, on obtient, quelle que soit l’origine de la douleur, des résultats probants qui se prolongent dans le temps. Même quand le soulagement est loin d’être total, le critère retenu étant de 30 % de diminution de l’intensité de la douleur et de 50 % de réduction de la fréquence des crises pour la migraine, la proportion de douloureux soulagés va de 22 % en cas de lésion médullaire à 47 % pour la sclérose en plaques et de 62 % pour la migraine par exemple. Il peut aussi arriver que la douleur disparaisse. L’auto-hypnose permet au patient d’échapper à l’impuissance déprimante et d’exercer par lui-même une influence positive sur sa douleur, la souffrance qu’elle engendre ainsi que celle liée à son histoire personnelle. Elle améliore l’humeur et le bien-être.



ABSTRACT

By including hypnosis and especially self-hypnosis among the various pain therapies, one allows many patients to gain long-term pain alleviation and sometimes its vanishing. The results appear to be positive in various pain problems, whatever they originate from. Even if pain intensity reduction is often far from being total, the benefit for the patient is worthwhile. According to the criterion of 30% of decrease in intensity level, hypnosis relieves 22% of patients with spinal injuries and 47% with multiple sclerosis, for example. The occurrence of migraine is reduced by at least 50% in two-third of the cases. The patient’s cooperation is of course necessary to the practice of self-hypnosis. Hypnosis allows pain patients to escape from depressing helplessness and to exert by themselves a positive influence on pain, on suffering generated by chronic pain and by psychological injuries, and to improve their mood and well-being.



AUTEUR(S)
A. VIOLON

Reçu le 7 novembre 2010.    Accepté le 17 décembre 2010.

MOTS-CLÉS
Douleur, Hypnose, Auto-hypnose, Souffrance

KEYWORDS
Pain, Hypnosis, Self-hypnosis, Suffering

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (237 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier