ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 24/4 - 2011  - pp.227-236  - doi:10.1007/s11724-011-0275-3
TITRE
Une approche de la douleur expérimentale commune à l’homme et à l’animal

TITLE
A common approach to experimental pain in both humans and animals

RÉSUMÉ

Sur le plan psychophysique, l’analyse de la douleur expérimentale évoquée par la chaleur est difficile pour deux raisons principales : 1) un stimulus thermique est toujours progressif ; 2) un stimulus douloureux peut activer deux types de nocicepteurs, connectés à des fibres périphériques Aδ et C dont les vitesses de conduction sont différentes. Pourtant, dans beaucoup de tests comportementaux de nociception chez l’animal, on mesure le temps de réaction, c’està-dire la durée séparant la réponse évoquée du début de l’application de chaleur. Puisqu’il est techniquement impossible de chauffer la peau instantanément par des moyens conventionnels, on doit s’interroger sur la signification d’un temps de réaction obtenu dans ces conditions. Nous avons développé un corpus théorique, un paradigme expérimental et un modèle pour analyser en termes psychophysiques chez le rat les réponses évoquées par l’application de chaleur radiante nociceptive de puissance aléatoire. Nous avons étendu cette approche, fondée sur l’analyse conjointe du stimulus et de la réponse du sujet, à l’homme pour mesurer les seuils thermiques et les latences de la douleur déclenchées par les fibres Aδ et C.



ABSTRACT

From a psychophysical point of view, the analysis of experimental pain caused by heat is problematic for two main reasons: 1) a heat stimulus is always progressive; 2) a pain stimulus can activate two types of pain receptors, connected to the peripheral Aδ and C fibres, which have different conduction velocities. Nevertheless, in many pain receptor behaviour tests in animals it is the reaction time that is measured, i.e. the time elapsed between the start of the application of heat and the evoked response. As it is technically impossible to heat the skin instantaneously by conventional means, the validity of a reaction time obtained under these conditions must be questioned. We have developed a theoretical framework, an experimental paradigm and a model to analyse the psychophysical response in rats produced by the application of varying levels of nociceptive radiant heat. We have extended this approach to humans, based on the joint analysis of stimuli and the response from the subject, in order to measure the heat thresholds and the pain latencies produced by Aδ and C fibres.



AUTEUR(S)
D. LE BARS, B. POLLIN, L. PLAGHKI

MOTS-CLÉS
Douleur, Nociception, Douleur expérimentale, Chaleur radiante, Homme, Animal, Modèle, Psychophysique

KEYWORDS
Pain, Nociception, Experimental pain, Radiant heat, Man, Animal, Psychophysical model

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (500 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier