ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 28/4 - 2015  - pp.206-211  - doi:10.1007/s11724-015-0406-3
TITRE
Douleur contre douleur : le principe des contrôles inhibiteurs diffus induits par stimulation nociceptive

TITLE
Pain against Pain: Diffuse Noxious Inhibitory Controls

RÉSUMÉ

Les contrôles inhibiteurs diffus induits par stimulation nociceptive (CIDN) (Diffuse Noxious Inhibitory Controls [DNIC]) se réfèrent à l’observation selon laquelle l’activité des neurones à convergence de la moelle épinière et du système trigéminal peut être considérablement inhibée par une stimulation nociceptive intense appliquée en dehors de leur champ récepteur périphérique. Cet effet correspond à un modèle animal neurophysiologique bien établi de modulation endogène de la nociception démontré dans diverses espèces. Des données électrophysiologiques et anatomiques indiquent que les CIDN sont sous-tendus par une boucle spino-bulbo-spinale propre dans laquelle la région caudale du bulbe joue un rôle essentiel. On suppose que, en accord avec le modèle animal, les effets sur la perception de la douleur de stimulations hétérotopiques nociceptives conditionnantes (SHNC) appliquées chez l’homme reposent principalement sur le mécanisme des CIDN. Cette revue met l’accent sur les CIDN et les SHNC, leur similarité, leurs divergences et leur pertinence clinique potentielle.



ABSTRACT

“Diffuse noxious inhibitory controls” (DNIC) refer to the observation that the activity of multi-receptive neurons of the spinal cord and trigeminal system can be strongly suppressed by an intensive pain stimulus outside their peripheral receptive field. This effect represents a neurophysiologically well-established animal model of endogenous pain modulation that has been consistently demonstrated across different species. Electrophysiological and anatomical data support the view that DNIC are sustained by a largely independent spino-bulbo-spinal loop that critically involves the caudal medulla. It is assumed that, corresponding to the animal model, the perceptive effects of “heterotopic noxious conditioning stimulations” (HNCS) in humans are predominantly based on the DNIC mechanism. This review focusses on DNIC and HNCS including similarities, divergences and their potential clinical relevance.



AUTEUR(S)
C. SPRENGER, A. MAY, C. BÜCHEL

MOTS-CLÉS
CIDN, Stimulations hétérotopiques nociceptives conditionnantes, Neurones WDR, Modulation endogène de la douleur

KEYWORDS
Pain, DNIC, HNCS, WDR neurons, Endogenous pain modulation

BIBLIOGRAPHIE
archives.dea.revuesonline.com/revues/53/10.1007/s11724-015-0406-3.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (270 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier